Les deux œufs de Kuia ont éclos !

naissance d'un kakapo © Department of Conservation, New Zealand

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

18 ans que ce moment était attendu ! Le premier œuf jamais pondu par Kuia, cette femelle dont nous vous avions parlé il y a trois semaines a éclos cette semaine suivi deux jours plus tard par l’arrivée de son second poussin. Cet événement était d’autant plus attendu que Kuia est l’un des trois seuls kakapos vivants à abriter les très rares gènes des Fjordlands. Dans cette région montagneuse de l’île du sud de la Nouvelle-Zélande vivait autrefois une importante population de cet étonnant et rare perroquet nocturne. Richard Henry, découvert par les scientifiques en 1975 et portant le nom d’un des pionniers de la conservation du kakapo, était le seul survivant de cette zone. Cet oiseau décédé en 2011 à l’âge de 80 ans est le père de trois kakapos dont Kuia. Pour cette espèce qui ne compte pas plus de 150 individus, la diversité génétique est cruciale. Aujourd’hui, les deux poussins qui n’ont pas encore reçu de petits noms se portent à merveille et se nourrissent bien. Le patrimoine génétique qu'ils portent est si précieux qu'ils ont été placés en incubateur afin de limiter au maximum tous les trisques possibles.  Source : kakaporecovery.org.nz

Les photos du phénomène

une femelle kakapo Kuia, femelle Kakapo © Department of Conservation, New Zealand