L’étrange pacte des alligators et des aigrettes dans les Everglades

une aigrette sur le dos d'un alligator © Minden Pictures / Heidi & Hans-Jurgen Koch / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Qu’un alligator choisisse d’établir son territoire sous une colonie d’oiseaux, cela peut sembler logique. Il dispose d’un garde-manger à domicile. Mais que les aigrettes établissent sciemment leurs nids au-dessus du grand reptile aquatique peut paraître pour le moins étrange sinon suicidaire. Les avantages liés à la présence du prédateur compensent pourtant les inconvénients comme le montre une étude publiée ce 6 mars dans la revue Plos One. L’alligator sert d’épouvantail et repousse les ratons-laveurs, opossums ou autres mammifères susceptibles de chaparder œufs et oisillons dans les nids. En échange de ce rôle de garde du corps, le reptile est assuré de manger à sa faim sans trop d’effort, les aigrettes et hérons étant connus pour sacrifier les plus faibles de leurs oisillons lorsque la nourriture n’est pas suffisamment abondante. C’est ainsi que les alligators vivants sous une colonie d’échassiers affichent 3 kilos de plus que leurs voisins ne disposant pas de cet étrange partenariat. Une association certes dangereuse et risquée pour l’oiseau mais néanmoins à bénéfices réciproques ! Source : Plos One & AFP