L’incroyable épopée de l’oiseau qui est né deux fois

Paire de de Râles à gorge blanche Seychelles © André Maslennikov / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Tel le phoenix de la mythologie, le râle de Cuvier d’Aldabra est revenu à la vie après avoir disparu il y a 136 000 ans.

A la préhistoire, le volatile vivait tranquille sur l’atoll d’Aldabra, dans l’océan Indien. Se trouvant si bien sur ces confettis émergés, sans prédateurs, il finit par perdre sa capacité de voler puis par ne plus avoir d’ailes comme le dodo ou le kiwi. Mais, une période post glaciaire vit une hausse du niveau des mers submerger son milieu et, incapable de migrer l’oiseau s’est éteint.

Cependant, aussi surprenant que cela puisse paraître, lorsque le niveau des mers a de nouveau baissé, laissant réapparaitre les îles, l’ancêtre de cet oiseau, le râle de Cuvier, qui vivait à Madagascar, s’est de nouveau installé sur ces confettis de terre vierges. Et là, l’évolution a refait le même chemin, donnant naissance au même râle de Cuvier d’Aldabra.

Une répétition d’un chemin évolutif, phénomène qui, s’il n’est pas nouveau, reste très rare. L’histoire se répètera-t-elle jusqu’au bout ? En effet, du fait du réchauffement climatique, le niveau des mers augmente et risque d’engloutir de nouveau l’atoll. Après être né deux fois, le râle d’Aldabra mourra-t-il également deux fois ?
Source : Sciences & Avenir