Mésangeaux: l’heure de quitter le nid.

Un petit mésangeau s'apprête à quitter le nid © Eric Guilloret / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Cet après-midi, un véritable concert se joue dans le pommier. Les petits cris incessants proviennent de trois oisillons, dont la silhouette ronde laisse encore entrevoir quelques plumes de duvet dépassant du costume d’adulte. Installés non loin les uns des autres, les jeunes affamés réclament à grand renfort de cris un repas. Agés d’un mois, les mésangeaux ont pris leur envol et quitté le nid depuis quelques heures, mais ils seront encore nourris une semaine d’insectes, d’araignées et de chenilles juteuses par leurs parents. Puis, ils devront définitivement quitter le giron parental et se débrouiller seuls. Car pour le couple, la saison n’est pas bouclée et sa première couvée envolée, la femelle va pondre de nouveau d’ici début juin une huitaine d’œufs.