Outarde houbara, la sentinelle de la savane

Outarde houbara ; Houbara Bustard (Chlamydotis undulata) male displaying, Fuerteventura, Canary Islands © Winfried Wisniewski / Minden Pictures / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Haute sur pattes, l’outarde houbara peut aisément surveiller les vastes prairies et savanes d’Asie centrale ou d’Afrique du haut de ses soixante centimètres. Au moindre danger, cette grande discrète se réfugie à l’abri du plus proche buisson. Amatrice de criquets mais aussi de petits serpents et lézards, elle agrémente néanmoins ses repas de fruits et de fleurs en gré de ce que son environnement lui offre au fil des saisons.

Mais c’est au cours de la parade que cet oiseau d’apparence sobre et sage devient exubérant. Le mâle rentre la tête dans le cou, gonfle les plumes blanches autour de sa poitrine et se met à zigzaguer ou à marcher en rond pour séduire une femelle. Certaines espèces comme l’outarde canepetière que l’on rencontre en France effectuent même d’incroyables bonds au-dessus des herbes. Chassées, les outardes houbaras ont failli disparaître et font depuis 2006 l’objet d’un programme de reproduction et de réintroduction aux Emirats Arabes Unis.