Un pingouin torda rate sa migration, et s’installe dans l’Hérault

Un pingouin torda rate sa migration, et s’installe dans l’Hérault © Tim Fitzharris / Minden Pictures / Biosphoto

+ A A -

Disneynature

Il y a plusieurs jours, un pingouin torda a élu domicile dans l’étang de Thau, célèbre pour abriter l’une des plus importantes populations d'hippocampes d'Europe. Selon la Ligue de Protection des Oiseaux, la présence de ce pingouin au costume noir et blanc est « doublement étonnante ». D'abord, cette espèce se rencontre normalement au large de la côte atlantique et ne s'approche des côtes qu’en période nidification. Il vit en petite colonie et passe l’hiver et non pas l'été, de novembre à mars, en Méditerranée.

L'association avance plusieurs hypothèses pour expliquer la présence de l’oiseau dans la lagune. La colonie du pingouin serait partie comme chaque printemps en direction du nord de l'Europe, mais le pingouin n'a probablement pas pu les suivre. "Il a pu être piégé par une tempête", explique la LPO. Il a pu également rencontrer des difficultés pour refaire ses plumes, lors de sa mue.

Vendredi dernier, l’association a secouru l’oiseau, dont le plumage devenait de moins en moins imperméable. Hors son plumage lui permet de maintenir sa température corporelle. Placé en soins dans un centre de sauvegarde de la faune sauvage, le pingouin devrait retrouver, si tout va bien, les oiseaux qui composent sa colonie fin septembre.