Un vent d’indépendance souffle chez les kakapos

des bébés kakapos ©Andrew Digby / kakaporecovery.org.nz

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Le grand jour est enfin arrivé ! Les premiers poussins de kakapos, ayant troqué leur duvet blanchâtre contre leurs premières plumes couleur mousse, ont quitté le nid et le giron maternel. Ils sont au nombre de trois, tous originaires de l’île confetti d’Anchor. L’événement est de taille quand on sait qu’il ne reste que 150 de ces perroquets nocturne au monde, tous cantonnés à de petites îles de l’archipel dénuées de prédateurs. Les spécialistes, au chevet de cette espèce sur le fil de l’extinction ont le sourire car cette année 2016 a été exceptionnelle côté reproduction avec 58 œufs fertiles pondus. L’une des raisons de ce record réside dans la fructification abondante des rimus, or, ces petits fruits de conifères sont essentiels et font office de véritable filtre d’amour pour l’oiseau. Les poussins de Kuia dont Zoom vous a précédemment narré l’éclosion se portent bien et sont encore au nid sous surveillance maternelle. Il reste par ailleurs 10 oisillons en couveuse qui devraient retrouver sous peu leur forêt. Source : http://kakaporecovery.org.nz/

Les photos du phénomène

un petit kakapo © Andrew Digby / kakaporecovery.org.nz