Une volière flottante pour l’oiseau le plus rare du monde

fuligule de Madagascar © Dubi Shapiro / NHPA / Photoshot / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

On pensait le fuligule de Madagascar éteint, ayant rejoint, comme tant d’autres, la longue liste des espèces disparues. Mais en 2006, 25 individus ont été redécouverts. Des canetons. Ils devenaient ainsi l’espèce d’oiseau la plus rare du monde. Suite à cette incroyable nouvelle, un plan de sauvetage du canard a été mis en place.

En effet, les canetons survivaient dans un lac isolé, trop profond et froid comparé aux besoins de l’espèce. Ils ont donc été prélevés par des scientifiques et élevés en couveuse. Et aujourd’hui, grâce au dévouement et à la pugnacité de plusieurs ONGs, une vingtaine de canards issus de ces premiers oisillons ont pu être relâchés sur le lac Sofia au nord de Madagascar.

Selon le Durrell Wildlife Conservation Trust, le Peregrine Fund et le gouvernement malgache participant à ce projet, les oiseaux se sont de suite très bien habitués à leur nouvel environnement. Ils ont été observés en train de plonger pour chercher leur nourriture, volent d’un lieu à un autre et communiquent activement entre eux.

C’est un véritable succès d’autant que ce projet accumulait les défis de taille. Le lac n’est accessible que trois mois dans l’année et il a fallu dix ans de préparation afin d’aménager une véritable volière flottante unique en son genre. Elle permet aux canards d’y trouver refuge le cas échéant et de s’y ravitailler. Néanmoins, le futur de l’espèce n’en demeure pas moins fragile, avec la pollution de son habitat, l’introduction d’espèces envahissantes ou encore la sédimentation. 
 
Source : Futura Science