Afrique du sud : La migration spectaculaire de millions de sardines

Un regroupement de sardines © Scubazoo / SPL - Science Photo Library / Biosphoto

+ A A -

Disneynature

C’est un événement particulièrement attendu au mois de juin de l’autre côté du globe. Un spectacle unique au monde qui se répète (presque) chaque année en Afrique du sud : La Sardine Run, une course folle dans l’océan indien opérée par des millions de sardines. Ces petits poissons remontent le long de la côte est sud-africaine pour aller pondre plus au Nord. Les sardines entreprennent ce long périple, depuis le Banc des Aiguilles jusqu’au large de Durban, plus au Nord, dans la province du Kwazulu-Natal.

Dans leur sillage, les sardines regroupées en immenses bancs pouvant atteindre 7 km de long, attirent toutes sortes de prédateurs. Requins, dauphins, otaries, oiseaux et baleines profitent du festin avec frénésie. Pour échapper à la menace, les sardines serrent les rangs et forment une boule tourbillonnante, d’un diamètre de 10 ou 20 mètres parfois, où les plus jeunes sont réfugiés au centre.

Malgré les dangers, l’instinct de reproduction des sardines leur dicte de retourner pondre dans l’endroit qui les a vues naître. Selon les chercheurs de l’IRD, « le grand succès reproductif l’emporte sur la forte mortalité lors de la migration. »
 

La Sardine Run 2018 a-t-elle déjà démarrée ? Une forte concentration de prédateurs a été observée à environ 5 km au nord de Cobb Inn, s'étendant vers le sud jusqu'au sud de Mazeppa Point, sur la côte est du Cap. "Des milliers de dauphins communs et de fous du Cap ont été observés plongeant et se nourrissant de ce que nous soupçonnons être des bancs de sardines." Rapporte aujourd’hui The North Coast Courrier.

Afrique du Sud

Grande comme deux fois et demie la France, l'Afrique du Sud occupe toute la pointe au sud du continent, avec deux façades côtières également réparties entre l'océan Atlantique à l'ouest et l'océan Indien à l'est.
VOIR SUR LA CARTE