Des thons au large de la Bretagne

Le thon reste un poisson mal connu Paulo de Oliveira / Biosphoto

+ A A -

DISNEYNATURE

C’est une rencontre que l’on garde en mémoire. Après des décennies d'absence, le thon rouge est de retour dans la Manche. Il a été aperçu au large de Saint-Brieuc, sans doute à la recherche de nourriture pendant sa migration. Nageur rapide, ce mastodonte peut peser jusqu’à 800 kilos et atteindre les 90 km/h. Jamais bien loin de la surface de l’eau, il se déplace en banc, carnassier, pour traquer ses proies : des bancs de maquereaux, d’harengs ou de sardines. Il effectue ainsi d’importantes migrations entre les régions froides et poissonneuses où il se nourrit en hiver, et la Méditerranée, où il se reproduit à partir du mois de mai. Familier des côtes bretonnes jusqu’aux années 1970, il avait cependant disparu de cette zone, mais serait en train de réinvestir ces eaux. Pourtant le phénomène de migration et de déplacements des thons reste assez mystérieux. Ainsi selon certains spécialistes, ce retour ne signifie pas forcément une augmentation de sa population mais plutôt une adaptation de l’espèce pour trouver de quoi se nourrir.
Source : AFP et European Scientist