Devinette de l’été : quel est le poisson le plus rapide?

Espadon a la surface de l'océan Espadon © f.larrey & t.roger / regard du vivant

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Avec une vitesse mesurée de 110 km/heure, le voilier - un espadon habitué des eaux tropicales de l’Atlantique, de l’océan Indien et du Pacifique– est le poisson le plus rapide des océans.

Son long corps effilé de 1,5 à près de 3 mètres de long se termine par une mâchoire supérieure allongée et fine comme la pointe d’une épée, un accessoire très utile pour assommer et harponner ses proies. Lorsqu’il pique un sprint, le voilier replie sa grande nageoire dorsale pour adopter une forme des plus aérodynamique.

Au moment du sardine run, une migration très spectaculaire de millions de sardines, les voiliers se rencontrent pour un festin partagé avec requins, dauphins, fous et autres oiseaux marins. Son immense voilure, une nageoire dorsale qu’il peut à loisir déplier ou replier, servirait d’échangeur thermique. Parce qu’elle est très irriguée, elle fonctionnerait tour à tour comme un radiateur ou comme un ventilateur, notamment après les pointes de vitesse. Le poisson se positionne alors vers la surface, sa nageoire sortant parfois à l’air libre, comme la voile d’un bateau.