La retraite hivernale des poissons d’eau douce

Un courant d'eau douce en hiver © Christophe Ravier / Biosphoto

+ A A -

Disneynature

En hiver, les brumes matinales et l’arrivée des nuits fraîches sont le témoin de l’adoucissement du climat. Le froid s’installe peu à peu et les températures de l’eau des lacs et des rivières diminuent sensiblement… Et l’eau se met même à geler en surface ! Principaux habitants de ces territoires aquatiques, les poissons suivent la tendance hivernale, et s’adaptent au changement. En effet, les poissons d’eau douce ; créatures à sang froid, suivent le diktat imposé par leur environnement et règlent leur température corporelle sur celle de l’eau. Peu actifs, ils nagent pour garder leurs branchies oxygénés. Et plus il fait froid, plus les poissons diminueront leur température, ralentissant de plus en plus leur activité. Si bien qu’en-dessous de 6 degrés, ils entrent alors dans une forme d’hibernation au fond de la gravière, posés au ralenti dans les herbiers ou la vase. Ils y trouvent les conditions idéales à leur retraite hivernale, dans des eaux plus chaudes qu’à la surface gelée…