Le majestueux ballet amoureux de l'hippocampe moucheté

Hippocampe moucheté ; Long-snouted Seahorse (Hippocampus guttulatus) adult, clinging to eelgrass with tail, Studland Bay, Dorset, England, june © Steve Trewhella / FLPA - Frank Lane Picture Agency / Biosphoto

+ A A -

Disneynature

C’est devenu l’emblème de l’étang de Thau situé dans le département de l’Hérault. L’hippocampe moucheté est un trésor de cette lagune de plus de 20 kilomètres qui s’étend depuis la ville d’Agde à Frontignan. Gracieux, il est différent des autres espèces d’hippocampes. Son corps est constellé de points blancs et peut être de couleur jaune vif ou même brun. Il vit dans le fond de l’étang et enroule sa queue autour des algues qui l’entoure pour se reposer.

Au printemps, l’hippocampe moucheté devient danseur de ballet. Les parades amoureuses suivent un protocole précis que le mystérieux animal marin respecte à la lettre. Il est d’ailleurs le maître en la matière ! Mâle et femelle dansent l’un devant l’autre. Ils montent vers la surface et redescendent à de nombreuses reprises. Ensemble, ils créent un véritable ballet et dans une valse lente se séduisent. Ils tournent sur eux-mêmes, s’inclinent et dansent. Au terme de cette chorégraphie, le mâle et la femelle s’enlacent et se font face. Leurs queues se nouent et se balancent sur un rythme régulier. Les amours ont commencé. Une fois le couple formé, le mâle et la femelle sont très fidèles et restent ensemble toute leur vie.

Chez l’hippocampe moucheté, c’est le mâle qui se charge de porter les œufs. Tout comme le koala, il possède une poche gigantesque dans laquelle la femelle lui dépose les petits. Ceux-ci se développent pendant plus de trois semaines. Ensuite, plus d’une centaine de minuscules hippocampes sont expulsés par de fortes contractions de la poche du mâle. Une fois dans l’eau, les petits nagent dans tous les sens, ils sont affamés et cherchent de quoi se nourrir. Ce n’est que quelques jours après leur naissance, que les jeunes hippocampes sont capables de se tenir à la verticale.

Malheureusement, l’hippocampe moucheté est en voie de disparition et fait l’objet depuis plusieurs années d’une protection très particulière. Régulièrement des comptages du petit cheval des mers sont effectués dans l’étang de Thau pour recenser la population de l’animal.  

Source : France 3