L'heure du départ a sonné pour les anguilles

Une anguille dans les rochers Jack Perks / FLPA / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Les anguilles européennes ayant passé une petite dizaine d’année dans nos cours d’eau sont désormais matures. Il est temps pour elles de passer de la forme jaune à la forme argentée. Une métamorphose qui annonce le grand départ. Outre son changement de coloration, ses yeux ont grossi et elle s’est arrêtée de manger. Cette fin novembre, les quelques populations subsistantes (l’espèce est menacée notamment du fait d’une surpêche) quittent lits de rivières, marais et autres étangs pour rejoindre la mer et passer de l’eau douce à l’eau salée.  Leur destination : la lointaine mer des Sargasses, non loin du triangle des Bermudes. Là, après un voyage encore teinté de mystère pour les scientifiques, elles vont se reproduire. Puis, les larves vont effectuer le trajet inverse de leurs parents et, au terme d’un périple de 6000 kilomètres vont rejoindre nos côtes avant de se métamorphoser en civelles. Enfin, les survivantes remonteront les fleuves et rivières pour trouver un endroit où passer leurs dix prochaines années…