Mérous : le grand rassemblement

Mérou camouflage au repos sur le fond - Polynésie Française Vincent Truchet / Biosphoto

+ A A -

DISNEYNATURE

C’est parti pour la grande réunion annuelle de l’espèce. Au moment du frai, c’est à dire de juillet à septembre, les mérous bruns matures sexuellement ont pour habitude de se regrouper en bancs d’une dizaine ou de centaines d’individus. Entre quinze et trente mètres de profondeur, ils se retrouvent dans des zones rocheuses où ils restent plusieurs semaines, devenus sédentaires pour mieux se reproduire.

C’est en général vers le mois d’août, à la tombée de la nuit, que les mérous se lancent. D’abord, c’est le temps de l’approche, où le mâle s’incline et se place au dessus de la femelle. Puis le couple entame une lente spirale remontant vers le haut. Cette phase se reproduit à des allures différentes, avant que les gamètes mâles et femelles ne soient libérées en pleine eau et que chacun retourne à ses occupations.

Avec son corps ovale, son aspect massif et robuste, sa bouche ouverte, sa tête proéminente et son air un peu passif, le mérou est un des gros poissons de nos côtes. On le retrouve aussi bien en Méditerranée, dans l’océan Indien que dans l’Atlantique Est.

Drôle de poisson, le mérou est hermaphrodite et change de sexe au cours de sa vie. Vers 4 ou 5 ans, c’est une femelle capable de se reproduire. Puis entre 10 et 14 ans, il devient mâle. Le mérou finit ainsi sa vie au masculin et trouve toujours compagne plus jeune que lui ! Les plus grands individus peuvent atteindre les 50 ans.
 

Source : DORIS