Zoom en vacances : Face à face avec le poisson-lune

Un poisson-lune Hiroya Minakuchi / Minden Pictures / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Poisson-lune pour les francophones et germanophones, poisson-soleil pour les anglophones, le Mola mola doit son nom à son étonnante silhouette en forme de disque. Avec 4 mètres de diamètre et plus de deux tonnes sur la balance, c’est le plus lourd des poissons osseux. Nonchalamment, il sillonne les eaux tempérées et tropicales de globe et on peut croiser son aileron venant fendre la surface en Méditerranée comme dans l’Atlantique. Parfois, il expose ses flancs au soleil afin que les goélands et autres oiseaux viennent de leur piétinements le masser mais surtout le débarrasser de ses parasites. Outre son poids, il détient un autre record, celui de la plus grande descendance avec 300 millions d’œufs pondus par chaque femelle ! A la naissance les alevins sont hérissés de piquants et dérivent avec les courants.