Quels animaux hibernent à Paris ?

Un lapin à Paris © Laurent Geslin / Biosphoto

+ A A -

Disneynature

A Paris, comme ailleurs, il fait froid, et comme certains animaux, on aimerait bien hiberner… ou hiverner d’ailleurs ? L’hibernation concerne les animaux qui voient leur température corporelle et leur rythme respiratoire baisser avec un ralentissement de leurs fonctions physiologiques durant l’hiver. En revanche, les animaux qui hivernent, somnolent durant la saison froide, avec quelques réveils et une température corporelle qui reste stable.

La marmotte choisit un nid douillet dans les hauteurs de nos montagnes pour hiberner durant six long mois, quand l’ours brun hiverne, lui, dans un abri situé en altitude sous les rochers.

Mais alors, vous-êtes déjà demandés quels sont les animaux qui ont choisi d’hiverner ou bien d’hiberner dans la capitale ? La Mairie de Paris nous éclaire !

Aux bois de Boulogne, de Vincennes, cachés dans un tronc creux, une souche, et dans certaines mares de jardins parisiens ou encore au Jardin des plantes, les amphibiens hibernent. Mais avec les températures douces et les pluies incessantes de ces derniers jours, il n’est pas rare d’observer déjà quelques grenouilles rousses s’activer en ce mois de Janvier, trompées par les signes d’un Printemps encore lointain.

Il y a aussi les hérissons, qui, privés d’une épaisse couche de poils isolante mais aussi de leurs proies favorites, limaces, escargots et insectes, n’ont d’autres choix que d’hiberner. Leur corps va se refroidir et passer de 36°C à 4°C. Pour les aider à passer l'hiver, la Ville de Paris dispose dans certains lieux fréquentés par les hérissons des petits « hôtels particuliers » : c'est le cas au cimetière parisien d'Ivry où les jardiniers posent des gîtes et les recouvrent de feuillages.

Paris peut également s’enorgueillir d'accueillir la plus importante colonie d’hivernage de Pipistrelles communes (une espèce de chauve-souris), soit une moyenne de 400 à 500 individus chaque hiver, dans un tunnel désaffecté de la Petite Ceinture ferroviaire du sud de Paris.

Mais la faune parisienne n’est pas totalement à l’arrêt en hiver. Contrairement à ce que l'on croit, l'écureuil ne fait pas partie des animaux qui hibernent. Il ne se cache pas l'hiver, blotti dans un terrier, endormi et attendant que les beaux jours reviennent. Non, l'écureuil n'hiberne pas, il s'organise. Ce petit rongeur fait des provisions durant tout l'été, pour préparer la saison froide.  Vous pouvez croiser l'écureuil roux dans quelques espaces verts parisiens de grande taille : bois de Vincennes, cimetières, et autres parcs.