Le Sally-pied-léger et l’iguane marin : Une curieuse amitié sur les îles Galápagos

Le Sally pied léger et l’iguane marin © Pete Oxford / Minden Pictures / Biosphoto

+ A A -

Disneynature

Sally-pied-léger, c’est le drôle de surnom donné à une espèce de crabe rouge, que l’on peut notamment rencontrer sur les îles Galápagos. On raconte qu’il porte le nom d’un danseur des Caraïbes en raison de son incroyable agilité et de sa façon de danser sur les rochers volcaniques. Le crabe possède en effet quatre paires de pattes lui permettant de sauter, et de s’enfuir à vitesse grand V pour échapper à un large éventail de prédateurs, dont les poulpes, les otaries ou encore les murènes.
 
Quand il ne passe pas la journée à se cacher dans les fissures des rochers, le Sally-pied-léger peut être observé sur le dos d’un autre animal emblématique de l’archipel, l’iguane marin. Si le reptile qualifié de « créature hideuse » par Darwin se laisse faire, c’est parce que le crabe lui offre une séance de nettoyage gratuite, en le débarrassant des nombreuses algues mortes et parasites. Une relation donnant-donnant, rappelant celle des tortues et des poissons dans le Pacifique, puisque le crabe en profite en même temps pour se nourrir. Omnivore et charognard, le Sally pied léger participe aussi à l’entretien des plages en dévorant tout ce qu’il trouve sur son passage : Des poissons morts, des excréments d’oiseaux ou encore des jeunes tortues.
 
Enfin, si vous croisez des petits crabes noirs avec des taches blanches et rouges, il s’agit des plus jeunes Sally-pied-léger. S’ils n’arborent pas encore la couleur rouge sang de leurs ainés, c’est pour mieux se confondre avec les pierres de lave noire. Chaque fois qu'ils changent de carapace, les taches grossissent jusqu'à ce que le crabe devienne rouge écarlate !