Pierre qui roule… sauve sa peau, ou la devise du cordyle cataphracte.

cordyle cataphracte © Matthijs Kuijpers / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Le cordyle cataphracte offre une apparence pour le moins étrange. Ce reptile vivant en Afrique du Sud est recouvert d’une carapace épineuse qui pourrait inspirer des auteurs de Fantasy ou de science fiction tant ce caparaçon particulièrement exubérant au niveau de sa queue lui donne une allure de dragon miniature.

Mesurant moins de 10 cm, c’est un lilliputien qui craint les rapaces et d’autres prédateurs qui abondent dans ces zones désertiques. Souvent, il lui est impossible de se cacher, mais heureusement, il a plus d’un tour dans sa queue. Lorsqu’un tas de pierre n’est pas disponible aux alentours, il attrape son appendice caudal dans sa gueule ce qui a pour effet d’exposer encore plus les épines le surmontant. Pas de doute, il devient effrayant.

Mais il y a plus, si cette ruse ne suffit pas, il se jete dans une pente et grâce à cette forme, il roule comme un ballon, s’échappant bien plus vite à ses assaillants qu’en courant.
 

Afrique du Sud

Grande comme deux fois et demie la France, l'Afrique du Sud occupe toute la pointe au sud du continent, avec deux façades côtières également réparties entre l'océan Atlantique à l'ouest et l'océan Indien à l'est.
VOIR SUR LA CARTE