Quand les caméléons offrent un spectacle en technicolor

Caméléon de Parson (Calumma parsonii) en mouvement près d’une petite rivière de la réserve naturelle de Vohimana, Madagascar © Quentin Martinez / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

A Madagascar, la saison des pluies bat son plein et c’est le temps de la parade colorée pour les caméléons. S’ils excellent dans le camouflage, ils changent surtout de teinte en fonction de leur humeur et notamment à la saison des amours.

Le mâle prend alors une couleur vive et s’approche d’une femelle. Si celle-ci reste d’un ton uniforme, c’est le signe qu’elle est prête à s’accoupler. Pour le mâle, pas question de laisser d’autres individus s’approcher et il va jouer les anges gardiens près de sa femelle (et souvent de plusieurs d’entre elles) plusieurs jours voire semaines durant afin de s'assurer d'être le seul géniteur des futurs oeufs.

En ce début janvier, les parades touchent bientôt à leur fin et les femelles vont descendre au sol pour creuser dans le sol et y déposer de 20 à 60 œufs qu’elles abandonnent ensuite. Chez le caméléon de Parson, l’incubation durera une à deux années et la femelle ne se reproduira que tous les deux ans. Les petits qui vont éclore cette année seront donc ceux pondus en 2017.