L’heure de la ponte pour les tortues de Kemp

les tortues de Kemp © Doug Perrine / Naturepl.com

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Elles sont arrivées en masse du grand large pour venir déposer leurs œufs dans le sable de la plage d’Ostional au Costa Rica. Les spécialistes en ont dénombré 250 000, un chiffre inégalé depuis plusieurs années, la plus grande migration ayant eu lieu en 1995 avec l’arrivée de 500 000 femelles. Accostant de nuit, avec la marée montante, les tortues ont creusé avec leurs nageoires postérieures et avec peine dans le sable pour déposer de 80 à 100 œufs de la taille d’une balle de ping-pong. Puis, l’aurore pointant le bout de son nez, elles ont fait chemin inverse et se sont évanouies dans les flots abandonnant leur future progéniture. Ces arrivées s’étalent sur plusieurs jours et les tortues les plus tardives écrasent souvent la ponte des premières arrivées. C’est pourquoi les autorités ont autorisé depuis 1987 les populations locales à venir récolter des œufs lors des prémisses de cette migration. En échange, ces hommes et femmes viendront chaque nuit nettoyer les plages et patrouiller pour protéger les reptiles des braconniers jusqu’à la sortie des bébés tortues. Un échange qui semble très bien fonctionner. Source : The Guardian