Surprenante découverte chez une araignée taïwanaise

araignée myrmécomorphe © Husni Che Ngah / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Au sein du monde animal, seuls les mammifères allaitent leurs petits grâce à des glandes mammaires produisant le liquide nourricier. Il existe bien quelques laits de pigeon ou de flamants, des sécrétions produites par une glande située dans leur cou, mais des araignées ? La chose parait totalement improbable, c’est pourtant la découverte que viennent de faire des scientifiques de la Chinese Academy of science du Yunnan, en Chine.

Vivant à Taïwan, cette araignée myrmécomorphe, c’est-à-dire mimant la silhouette d’une fourmi, prend soin de ses jeunes, comme de nombreuses espèces d’arachnides. Mais elle pousse le maternage encore plus loin. A l’éclosion, les bébés araignées sont totalement dépendant de ce lait qui est d’abord déposé sous forme de gouttelette sur les parois du cocon, puis qu’ils viennent boire directement à la sortie de l’orifice de ponte de leur mère. Il est 4 fois plus concentré en protéines que le lait de vache et la femelle va ainsi nourrir ses rejetons jusqu’à ce qu’ils soient adultes, c’est-à-dire qu’ils aient environ 40 jours. 
 
Source : Science & the Guardian