Protégeons la panthère des neiges !

+ A A -
« Chaque film Disneynature est une nouvelle opportunité de poursuivre notre mission de sensibilisation par l’émerveillement et de continuer à soutenir des actions concrètes de protection de la nature. Nous sommes ravis à l’occasion de la sortie de NÉS EN CHINE de nous associer au WWF et à leur programme de protection de la panthère des neiges. » - Jean-François Camilleri, Président-Fondateur de Disneynature.

Quelles sont les actions menées par le WWF pour protéger la panthère des neiges ?

Le WWF travaille depuis de nombreuses années pour la conservation de la panthère des neiges en menant de front un certain nombre de projets en Asie Centrale. Son but ? Réduire les conflits entre le félin et les populations locales, freiner les différents projets d’aménagement susceptibles de réduire l’habitat naturel de l’espèce et contribuer à lutter contre le commerce illégal de la panthère des neiges.
 
En 2015, le WWF a lancé son premier grand plan d’action pour les panthères des neiges décrivant sa contribution à l’initiative mondiale pour sauver l’espèse et préserver l’écosystème des hautes montagnes. Cette dernière, appelée « Global Snow Leopard and Ecosystem Protection », a été adoptée par les 12 Etats de l’Asie centrale hébergeant encore le félin.

Le léopard des neiges s’attaque au bétail faute de proies
Au cours de la dernière décennie, la quantité de bétail a augmenté dans la région et l’élevage empiète de plus en plus sur l’habitat de la faune sauvage. Cette situation entraîne la disparition des proies naturelles du léopard des neiges, et pousse le félin à s’attaquer aux troupeaux de bétail. Les bergers se voient donc contraints de poser des pièges afin de protéger leurs bêtes. 

Éliminer les pièges avec l'accord des bergers
Le WWF collabore avec les communautés locales et les bergers pour leur faire prendre conscience de la situation critique du léopard des neiges et de trouver avec eux une solution permettant de réduire le nombre de décès de léopards causés par des pièges tout en assurant la survie du bétail. Parallèlement à cette campagne de sensibilisation, les équipes de terrain aident par exemple les bergers à placer des clôtures pour protéger leurs troupeaux du prédateur.

Les enfants s'engagent pour le félin
En 2015, le WWF a organisé une rencontre avec les enfants vivant dans la région d’Altai-Sayan. Les enfants se sont montrés fermement décidés à passer à l’action contre les pièges destinés aux félins. Les enfants ont ensuite demandé à leurs proches de ne plus installer de pièges et ont convaincu de nombreux adultes de signer une pétition. En à peine six semaines, les enfants et leurs proches ont pu récupérer 234 pièges, avec l'accord et la reconnaissance des communautés et des autorités locales. Et ce n'est pas tout. Ils ont convaincu N. Battsereg, le ministre de l’Environnement, du Développement durable et du Tourisme de Mongolie d’élargir leur initiative à l’ensemble du pays. Suite à cela, le ministre a promulgué une directive à l’intention de toutes les provinces et des zones protégées, afin de rassembler les pièges destinés aux léopards et de sensibiliser les communautés à la situation du félin. 

Connectés donc mieux protégés
En 2013, le WWF apporte son soutien au gouvernement du Népal pour équiper le tout premier léopard des neiges d’un collier satellite. L’objectif ? Suivre les déplacements du félin pour permettre une surveillance à court terme de l’animal et contribuer à long terme à la protection de son habitat.

Evoluant dans des milieux peu accessibles, les léopards des neiges sont des créatures insaisissables, particulièrement difficiles à observer. Cette technologie devrait permettre de récolter des données précieuses sur les comportements de l’animal et ainsi mieux orienter nos stratégies de conservation à destination de l’espèce. Fort de ce constat, ce sont trois autres félins qui ont été équipés de colliers GPS, dont le dernier, tout récemment, au début du mois de mai. Il s’agit d’une femelle de 2 ans, Yalung, surnommée ainsi par les populations locales en hommage à un site naturel tout proche affublé du même nom et qui devrait bientôt devenir un site d’écotourisme où les visiteurs pourront observer le félin dans son milieu naturel sans nuire ni à l’espèce ni à son habitat. 
 

Chine

Avec une superficie de 9,6 millions de km2, la Chine se classe au troisième rang des pays du monde, après la Russie et le Canada, pour l'étendue de son territoire. Dans ce pays où dominent les montagnes, on trouve aussi de vastes zones désertiques, de hauts plateaux et des bassins fluviaux. 
VOIR SUR LA CARTE