Le retour de la langouste rouge

Ecrevisse Homard Langouste rouge ; Spiny Lobster, Korcula, Dalmatia, Adriatic Sea, Croatia Borut Furlan / WaterFrame - Agence / Biosphoto

+ A A -

DISNEYNATURE

Elles pondent en ce moment même et leurs œufs fécondés vont aller se regrouper en grappes sous la queue de la femelle. Ils y resteront près de huit mois avant d’éclore en larves et de se laisser dériver pendant des semaines avec le courant. C’est en effet après plusieurs métamorphoses que la langouste se pare de sa carapace d’adulte !
 
Après un effondrement drastique de ses populations et une interdiction de pêche, la langouste rouge se promène aujourd’hui à nouveau sur les fonds bretons. Le stock se reconstitue naturellement sous la surveillance étroite des scientifiques et notamment d’Ifremer.
 
Casanière, la langouste n'effectue ensuite plus que des courts déplacements nocturnes pour s'alimenter ou se reproduire. Elle se nourrit principalement d’étoiles de mer, d’oursins, de mollusques, d’algues ou de crustacés morts. Dans sa vie, si son habitat reste accueillant, elle ne s’en éloignera rarement à plus de 5 kilomètres.
 
Source: Le Télégramme