De l’importance des marécages

© Jean-Philippe Delobelle / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Il pleut… La pluie rejoue sa partition dans une grande partie de la France ce week-end et le niveau des rivières va à nouveau monter pour provoquer des inondations dans de nombreux endroits. Si certaines sont inévitables vu le volume d’eau déversé par les nuages, d’autres auraient pu être évitées si certains écosystèmes avaient été préservés. En effet, les zones humides, plaines inondées, marais et marécages, souvent asséchés pour laisser place à des champs de céréales, à des parkings et autres infrastructures jouent un rôle crucial lors de ces épisodes très pluvieux. Ce sont des éponges. Ils pompent l’excédent d’eau lors des fortes pluies et redistribuent cette eau dans les rivières aux périodes de sécheresse. De plus, ces écosystèmes aident à stabiliser les sols et participent à la lutte contre l’érosion, notamment des berges. C’est le cas de la Bassée, une importante zone inondable située entre Nogent-sur-Seine et Bray-sur-Seine qui régule le flux du fleuve éponyme. Remplacer ces marais et prairies par des barrages d’écrêtement des crues coûterait plusieurs centaines de millions d’euros et aujourd’hui, avec la météo chaotique que subit l’hexagone, l’importance cruciale de ces écosystèmes qui abrite par ailleurs une foisonnante biodiversité revêt toute son importance. Source : zones-humides.eaufrance.fr