le frai du brochet

© Michel Loup / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Sous la surface des étangs et des rivières, le plus grands des prédateurs aquatiques s’active. L’heure est venue pour lui de confier à l’élément liquide sa précieuse descendance. Dans des lieux qu’il visite année après année depuis plusieurs générations, le brochet pond. Près des berges, au cœur d’herbiers, chaque femelle dépose un amas d’œufs, 20000 par kilo de son propre poids. Ces frayères sont une aubaine pour de petits prédateurs comme les dytiques, des coléoptères aquatiques qui se gobergeront de ce festin bienvenu en cette fin d’hiver. Heureusement, une petite proportion de cette précieuse ponte subsistera et donnera naissance à des alevins. En attendant, il faut espérer que la température ne chute pas trop brusquement afin que les eaux ne descendent pas en deca de 12°C, condition essentielle pour que les frayes se déroulent sans encombre. 

Bourgogne Franche-Comté

VOIR SUR LA CARTE