Top départ pour la dévalaison des saumoneaux

Saumons rouges, jeunes et adulte (Russie) © Minden Pictures / Sergey Gorshkov / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Ce 14 mars, un grand départ a été donné dans le bassin de la Loire. Sous la surface, des saumoneaux se sont mis en route.  Nés dans les eaux douces de ce grand fleuve et de ses affluents, les poissons ont entamé une grande migration qui les mènera dans l’océan Atlantique. Le saumoneau, qui mesure désormais une quinzaine de centimètres, a passé les trois premières années de sa vie en rivière. Il vient de subir un chamboulement physiologique, une véritable métamorphose et prend désormais le nom de smolt. Son corps s’est allongé, ses écailles sont devenues plus fines et sa couleur plus claire. Ses branchies ont été totalement remaniées pour pouvoir absorber l’oxygène contenu dans l’eau salée. Puis, les smolts se sont regroupés et ils se laissent désormais porter par le courant. C’est la dévalaison. Mais avant de partir, ils se sont imprégnés de l’odeur de leur rivière natale afin d’y revenir frayer, dans deux à quatre ans pour les plus chanceux. Source : Conservatoire national du saumon sauvage