Un écrin protecteur pour le lac Indawgyi en Birmanie

Grue antigone © Ardea / Jagdeep Rajput / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Le mois de février commence sous de très bons auspices pour le lac Indawgyi au Myanmar. Cette étendue d’eau douce, la plus imposante du pays avec 48000 hectares, vient d’être inscrite sur la liste RAMSAR des étendues d’eau douce d’importance internationale. Ceci va de pair avec l’implication forte du gouvernement dans la protection de cette région. Non seulement plus de 20 000 oiseaux migrateurs et résidents tels que marabout chevelu, talèves sultanes, grue Antigone, fuligule nyroca ou encore dendrocygnes siffleurs y vivent ainsi que de nombreux reptiles (tortue paon de Birmanie, tortue à tête jaune…) ou poissons (dont plusieurs endémiques et récemment découverts par les scientifiques) mais les ressources du lac contribuent également au quotidien de 30000 personnes vivant autour. Les marais et zones alentours abritent également quelques mammifères menacés tels que le cerf cochon, le gibbon hoolock ou encore le semnopithèque à bonnet de Shortridge. C’est le deuxième site RAMSAR du pays avec les marais de Moeyungyi plus au sud. Le défi est de taille pour le gouvernement, les pressions et dégradations causées par l’orpaillage illégal en amont du lac étant très fortes. Source : Fauna & Flora International