Changement de menu par cette canicule pour la grive musicienne

Mike Wilkes / naturepl.com

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Alors que la canicule s’est installée en Europe, la terre devenue aussi dure que de la pierre prive la grive musicienne des repas habituels : des vers de terre et divers insectes cachés dans le sol et la litière. Mais l’oiseau a plus d’un tour dans son sac et, en ce début juillet, elle se rabat sur les escargot. Le mollusque, voyant le bec acéré s’approcher rentre au plus profond de sa coquille mais la grive use d’une technique particulière, unique chez les passereaux européens. Ayant choisi une pierre comme enclume, elle va frapper sa proie jusqu’à briser sa coquille. Aussi, si vous trouver un cailloux sur lequel sont disposées des éclats de coquilles d’escargots, pas de doute possible, vous vous trouvez dans le territoire d’une grive musicienne !

Bourgogne Franche-Comté

VOIR SUR LA CARTE