Du répit pour les macaques de Barbarie !

© Pete Cairns / naturepl.com

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Depuis cette semaine, le magot ou macaque de Barbarie  est enfin protégé suite à la décision tant attendue de la CITES réunie à Johannesburg. Ce petit singe habitant les magnifiques forêts de cèdres de l’Atlas en Algérie et au Maroc a rejoint en 2008 la liste rouge des espèces en voie de disparition, leur nombre ayant chuté de moite en deux décennies. Victime de sa silhouette de peluche, les jeunes magots étaient arrachés à leur groupe pour ensuite être vendus comme animaux de compagnie sur les marchés européens notamment, un singe se négociant jusqu’à 2000 euros. C’est désormais chose interdite ayant migré dans l’annexe I de la CITES. Le Maroc et l’Union Européennes avaient fait la demande conjointe d’interdire le commerce du macaque et cette décision est une véritable victoire pour les primates et pourrait signer une étape clé dans la protection de l’espèce. Reste désormais à faire appliquer cet accord aux frontières ! Source : huffpostmaghreb.com