Du venin de serpent comme antidote contre la maladie d’Alzheimer !

Photo : ©Visuals Unlimited / NPL

+ A A -

Disneynature

En ce 25 mars, une nouvelle étonnante nous provient de Melbourne, en Australie. Ce n’est pas un secret, les serpents, prédateurs venimeux à sang froid, sont particulièrement redoutés chez les hommes. Et pourtant, une étude menée par l’université Monash vient de révéler qu’une espèce au venin mortel pourrait sauver des vies humaines ! Et oui, après avoir étudié le poison de plusieurs reptiles, les chercheurs se sont aperçus que le « Bothrops asper » diffusait, à travers son venin, une molécule précieuse dans la lutte contre la progression de la maladie d’Alzheimer. Cette espèce, que l’on retrouve en Amérique Centrale et dans le Nord-Ouest de l’Amérique du Sud, se déplace au sol et chasse nuit et jour près des habitations. Ses mâchoires puissantes donnent à sa tête une forme triangulaire, qui lui a valu le nom de « Fer-de-lance »… Une mauvaise réputation qui pourrait bientôt s’inverser, quand son venin deviendra un antidote capable de sauver des millions de vies ! Encore un signe des services gratuits rendus par la nature et les animaux aux hommes, appelé biomimétisme.