Eclosion royale en Nouvelle Zélande

© Minden Pictures / Tui De Roy / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Avec son envergure en vol de plus de trois mètres, l’albatros royal mérite bien son surnom. Voilier hors pair, il sillonne inlassablement et avec élégance les océans de l’hémisphère sud.  Pourtant, en ce début d’année, ces globe trotteurs ont mis pied à terre. Ils se sont installés pour se reproduire en Nouvelle Zélande comme à Taiaroa, à l’extrémité de la péninsule d’Otago au sud de l’archipel. Et aujourd’hui, un poussin vient de pointer le bout de son bec hors de sa coquille, sous l’œil vigilant de ses parents. C’est la onzième naissance dans cette colonie cette année et une très bonne nouvelle pour cette espèce classée comme vulnérable par l’IUCN. Chez les albatros, le couple est fidèle et se retrouve tous les deux ans auprès du même nid pour s’accoupler. Un seul œuf résultera de ces amours, pondu entre les mois de novembre et décembre et il sera choyés par les deux parents. C’est au bout de 80 jours que le poussin brisera sa coquille et il faudra environ huit mois avant que le poussin ne devienne indépendant et prenne son envol. Source : http://albatross.org.nz