En Arizona, le colibri embauche un garde du corps

Rolf Nussbaumer / naturepl.com

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Le colibri à gorge noire, du haut de ses quelques 8 centimètres et 3 grammes n’a guère à craindre de l’épervier de Cooper qui recherche des proies plus conséquentes tel le geai du Mexique. Il y avait là une aubaine à saisir pour l’oiseau lilliputien, le geai étant un redoutable prédateur de ses œufs. C’est ainsi qu’en Arizona, le colibri construit son nid à proximité de celui de l’épervier. Ainsi, comme le montre une étude publiée ce jour, il bénéficie de la protection rapprochée du rapace et peut élever sa couvée sans craindre les attaques du geai. Dans la zone étudiée par les ornithologues, 80% des colibris avaient recours à un garde du corps ailé. Une découverte qui montre une fois de plus les multiples interactions, parfois insoupçonnées qui se tissent entre les espèces au sein d’un écosystème. Source : Science Advances