Histoire du jour : Fourmillements souterrains

Ouvrières fourmis noires - François Gilson / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Il est extrêmement rare de voir une fourmi s’aventurer en hiver, hors de son domicile souterrain. Pourtant, le redoux semble en ce 4 janvier avoir tenté une téméraire qui s’est frayé un chemin dans le jardin avant de réintègrer ses pénates enfouis à plus d’un mètre sous le sol. Avec ses congénères, c’est là qu’elle passe l’hiver. La vie dans la fourmilière ne s’arrête pas avec la mauvaise saison, elle se cantonne à une chambre d’hivernage, dans les profondeurs, loin des aléas climatiques. Régulièrement, des fourmis partent en éclaireur vers la surface pour tâter la température qu’il fait et redescendent donner l’information à la colonie bien à l’abri de sa salle climatisée. Et aux dernières informations, c’est officiel, il faudra attendre encore un peu pour retrouver l’air libre !

Bourgogne Franche-Comté

VOIR SUR LA CARTE