Histoire du jour : La martre zibeline

Toshihiko Fujimoto / Oasis / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

La neige tombe à gros flocons dans le nord de l’archipel nippon lorsque la zibeline, enveloppée dans son épais manteau de fourrure aux reflets dorés se risque à pointer le nez hors de son terrier. Cela fait plusieurs jours qu’elle n’a pas osé sortir mais la faim la tenaille en ce 27 décembre. Les petits rongeurs, écureuils et passereaux sont devenus farouches et rares, ses provisions entreposées au fond de son logis sont épuisées et depuis des semaines, elle doit se contenter de pousses, des rares baies encore agrippées aux arbres et de pignons cachés sous l’épais édredon neigeux qui a enveloppé le paysage. Sa magnifique fourrure, parmi les plus onéreuses et recherchées, a failli décimer ce mustélidé rencontré du Japon à la Scandinavie et dont il ne restait qu’une poignée d’individus sauvages il y a un siècle.