Histoire du jour : Le petit peuple des ronces

Laurent Geslin / biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Dans les haies et le long des chemins de campagnes, de petites sphères noires ont fait leur apparition. Les premières mûres ont atteint leur pleine maturité et commencent à faire le bonheur non seulement des enfants mais aussi de tout un cortège d’animaux. Renards, lérots, muscardins, chevreuils, merles ou encore grives se donnent désormais rendez-vous dans les buissons hérissés d’épines acérées pour se goberger de ces fruits juteux et sucrés. Mais d’autres parties de cette plante sont également appréciées par les animaux et plusieurs chenilles de papillons tel le nacré de la ronce, le minime à bande jaune ou plusieurs hespéries l’ont élue plante-hôte et ont besoin de grignoter ses feuilles pour achever leur cycle et se métamorphoser en papillon. En restant caché, près d’un roncier, c’est un véritable défilé animal que vous pourrez donc observer.

Bourgogne Franche-Comté

VOIR SUR LA CARTE