Histoire du jour : le polatouche

Toshihiko Fujimoto / Oasis / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

En ce 2 novembre, si les températures soent encore clémentes dans l'île d’Hokkaido, le polatouche sent que l’hiver se rapproche. Les baies, les jeunes pousses et les bourgeons se font rares et les mammifères nocturnes doivent désormais se contenter d’un menu composé de noix, de pommes de pin et d’aiguilles de conifères. S’ils n’hibernent pas, ils réduisent leur activité et passent l’essentiel de leur temps à l’abri d’un ancien trou de pic ou de chouette, entouré de provisions qu’ils y ont amoncelées.  Au plus profond de l’hiver, ils dormiront parfois plusieurs jours d’affilée. En attendant, malgré la pluie qui tombe en ce moment, les écureuils volants se gobergent de tout ce qui leur tombe sous la dent.