Histoire du jour : Le retour de pêche des macareux

Andy Trowbridge / naturepl.com

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Aujourd’hui 20 juin, les œufs ont éclos et, à l’abri de leurs nids creusés à même la falaise herbeuse, les poussins macareux attendent leur repas. Si vous vous promenez sur les côtes bretonnes où vit une petite population de clown des mers, ou bien plus au nord, entre Shetland et Islande, vous pourrez apercevoir les parents revenant du grand large, une brassée de lançons coincés dans leur bec chamarré. Ils peuvent en ramener jusqu’à trente, bien alignés entre les deux mandibules. Afin que les poissons ne s’échappent, aussitôt qu’il en pêche un, le macareux moine le coince avec sa langue râpeuse entre son palet doté de petits crochets et  sa mandibule supérieure. Ainsi attaché, il peut continuer à pêcher et ouvrir son bec autant de fois qu’il le souhaite sans rien perdre de son butin.