Histoire du jour : le temps des réserves

Thomas Hinsche / BIA / Minden Pictures / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

L’été touche à sa fin et partout, le petit peuple ailé s’active. L’abondance est de mise et bouleaux, graminées, églantiers ou pruneliers croulent sous les baies et les graines. Le chardonneret, reconnaissable à sa parure bigarrée et sa tête coiffée de carmin, est de ces gourmands. Avec des poses souvent acrobatiques, il prélève les graines de nombreuses plantes avec une préférence pour celles que nous qualifions parfois de ‘mauvaises’ tels que séneçon, laiterons, pissenlits. Mais ce sont les cardères et les chardons qui ont sa préférence et il sait les prélever sans jamais se piquer ! Mais mâles et femelles ne sont pourtant pas égaux dès qu’il s’agit de ces deux dernières plantes caparaçonnées. Avec un bec plus long et effilé, le mâle peut en effet extraire beaucoup plus facilement les graines de cardère enfoncées dans d’étroits tubes !

Bourgogne Franche-Comté

VOIR SUR LA CARTE