Histoire du jour : Une maman mara dévouée

© François Gohier / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Pour célébrer à sa manière la fête des mères, ZOOM vous emmène aujourd’hui 29 mai à la rencontre du mara. Ce rongeur herbivore affichant environ 8 kilos sur la balance vit dans les vastes steppes semi-arides d’Argentine. Contrairement à nombre de ses cousins, c’est un monogame qui, une fois trouvé un partenaire, lui reste fidèle toute sa vie durant. Ce mode de reproduction est d’autant plus avantageux évolutivement pour le mara que la femelle n’est sexuellement réceptive qu’une fois tous les 3 ou 4 mois et que cet œstrus ne dure que… 30 minutes. Cette vie de couple va aussi de pair avec le fait que la femelle va s’investir énormément dans l’élevage de ses jeunes. Elle donne naissance à des jumeaux, parfois des triplés et, occasionnellement une maman mara peut adopter un petit qui n’est pas le sien et lui permettre de téter son lait extrêmement nourrissant. Grâce à l’arrivée de ses jeunes, les couples de maras vont socialiser en plaçant leurs rejetons dans des crèches communautaires. Si ce sont uniquement les femelles qui s’occupent de leurs petits, dans ces terriers, les petits sautillant et jouant n’ont rien à craindre car les papas se chargent de surveiller les alentours au cas où un renard ou un puma s’approcherait de trop près. Et, une fois âgé de deux mois, les jeunes maras quitteront le foyer parental pour goûter aux joies de l'indépendance.