Jour de fête chez les limaçons

© Robin Fourré / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

La pluie incessante de ces derniers jours fait quelques heureux. Le petit peuple des limaçons, habituellement timide en cette période où le soleil luit habituellement de tous ses rayons est à son aise ce 31 mai pluvieux et sort ses deux paires de ‘cornes’ abritant pour les plus grandes les yeux et pour les autres, des organes tactiles et olfactifs. Qu’ils soient de haies, de jardin ou des bois, les escargots du genre Cepaea qui d’ordinaire passent la journée calfeutrés à l’abri de leur coquille pour ne sortir qu’à la fraîche, une fois la nuit tombée, affluent désormais à toutes heures de la journée dans les jardin, les haies ou les prés. C’est le moment d’observer l’étonnante variété des coquilles de ces petits mollusques végétariens amateurs de chlorophylle. Jaune unie ou plus ou moins striée de marron, les combinaisons décoratives sont multiples et rendent difficile la distinction entre les trois espèces. Déterminé génétiquement, les ornements semblent faire office de camouflage et reflètent l’environnement dans lequel le limaçon traîne son long pied gluant.  Plus sombres dans le sous-bois et jaune ou légèrement strié dans les prés, ces trois escargots craignent divers prédateurs dont la grive qui en est particulièrement friande. Pour déloger son repas de sa coquille protectrice, elle utilise une enclume de pierre à laquelle elle reste fidèle entassant à ses côtés les reliefs de son festin. Mais aujourd’hui, les escargots n’ont que faire de la grive en profitent du temps pour festoyer !

Bourgogne Franche-Comté

VOIR SUR LA CARTE