Kuia1B et Stella3 de retour dans la forêt des Kakapos

Les poussins Kuia1B et Stella3 © kakaporecovery.org.nz

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Zoom vous avait narré en février dernier la première éclosion d’un bébé kakapo. Kuia1B et Stella3, deux des poussins nés en ce début 2016, sont désormais âgés d’un mois. Pour célébrer cet anniversaire, ils viennent de retrouver la forêt de l’île néo-zélandaise d’Anchor où gambadent leurs parents et vont pouvoir à leur tour sentir l’odeur de terre mouillée et le parfum des grands arbres. Les débuts de vie de ces deux oisillons n’ont pas été ordinaires. Ils ont été retirés du nid maternel alors qu’ils n’étaient encore que fœtus grandissant à l’abri de leur œuf, puis ils ont été placés en couveuse par les scientifiques. Il faut dire qu’il reste moins de 150 kakapos au monde, tous cantonnés dans trois petites îles de l’archipel. Et chaque naissance est à la fois un évènement et un espoir pour la survie de cet étrange perroquet nocturne, victime des prédateurs apportés par les colons (chats, rats, furets…). Alors, pour augmenter au maximum le taux de survie, le détour par la case couveuse est souvent incontournable. S’ils ont été élevés à la main, les spécialistes veulent néanmoins minimiser le temps en compagnie des humains afin que les petits perroquets retrouvent très vite leur habitat et les habitudes de leurs pairs. En effet, l’imprégnation est vite arrivée et Sirocco, le premier individu élevé à la main, a passé tellement de temps en compagnie des hommes qu’il se prend parfois pour l’un d’entre eux. Kuia1B et Stella3 vont à partir de maintenant rester sous haute surveillance grâce au dévouement d’une équipe de chercheurs et de bénévoles. Source : kakaporecovery.org.nz