Le bleuet des champs flirte avec le rouge coquelicot

© Biosphoto / Dominique Delfino

+ A A -

Disneynature

Aujourd’hui 6 juin, à l’approche de l’été, les tiges florales du bleuet des champs se hissent au-dessus du feuillage et portent de délicates fleurs bleues pourpres… En s’approchant de plus près, on remarque que les fleurs, portées aux extrémités des branches, sont réunies en inflorescence appelée capitules, c’est-à-dire serrées les unes à côté des autres ! Celles du centre sont bleu foncé et donnent l'impression de former le cœur de la « fleur », tandis que celles du bord dévoilent de très grandes pétales bleu clair, légèrement découpées, qui leur permettent d'être vues de loin par les insectes qui les pollinisent ! Avec les coquelicots, ces belles fleurs bleues parsèment les champs de blé, nous offrant un joli spectacle de couleurs ! Ces plantes, que l’on appelle « messicoles », ont les mêmes besoins et poussent volontiers au même endroit, dans les champs de blé ensoleillés. Mais si elles ont disparu dans les régions où règne l’agriculture intensive, elles réapparaissent là où le bio domine. Ainsi, dans les Causses, ou le Lubéron, on compte parfois plus de 150 espèces compagnes des plantes cultivées !

Source : Terre Sauvage, Aujardin

Provence-Alpes-Côte d'Azur

VOIR SUR LA CARTE