Le génome du Kiwi décrypté

Tui de Roy / naturepl.com

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Drôle d’oiseau que ce kiwi ! Il ne vole pas (quel besoin à cela quand les prédateurs étaient jusqu'à récemment absents des îles néo-zélandaises où il habite), vit la nuit et se fie plus à son odorat qu’à sa vue. Aujourd’hui 2 août, les chercheurs ont dévoilé sa carte génomique. Et, caché au cœur de son ADN, des séquences ont révélé les mécanismes génétiques pilotant sa biologie si extraordinaire. Ainsi, ils ont découvert que les séquences contrôlant habituellement la vision en couleur avaient été désactivées au fil de l’évolution. En parallèle de ces mutations apparues il y a 35 millions d’années, le kiwi s’est doté d’un cortège de récepteurs olfactifs supplémentaires. Un sens crucial pour l’oiseau qui sonde la litière de la forêt à l’aide de son long bec, à la recherche d’insectes et de vers. Source : Genome Biology