Le grillon se goinfre pour ne pas se faire dévorer

Pascal Goetgheluck / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Mesurant moins d’un centimètre de long, le grillon des bois, agile et sautillant, habite la litière. A son menu, des feuilles sèches, avec une préférence notée pour le chêne. En ce 4 janvier, une étude révèle que le petit insecte stridulant a développé une stratégie anti-prédateur pour le moins surprenante. Lorsque la fuite est une option impossible ou hasardeuse, afin d’éviter de se faire croquer par les araignées, son prédateur principal, le grillon s’empiffre. Il mange autant de feuilles que possible pour prendre du poids. Jusqu’à 72% de plus que ses rations habituelles. Les chercheurs ont montré que les araignées passent alors leur chemin, ne pouvant se nourrir de cette proie devenue trop grosse pour elles ! Source : Ecological Entomology