Le mystère de la domestication du chat caché dans les gènes

Chat sauvage européen Fabrice Cahez / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Votre chat ronronne quand vous le gratouillez derrière les oreilles ? Ce 11 novembre, une étude nous révèle que ce sont les caresses et le plaisir qu’elles procurent qui ont conduit à la domestication des chats. L’analyse comparée de l’ADN de félins sauvages et domestiques montre que les différences se nichent dans les régions du cerveau liées à la récompense et à la production de dopamine, l’hormone du plaisir.  Ainsi, ce serait en répondant au désir de ces animaux d’obtenir des caresses et de petits extra à se mettre sous la dent, que les Hommes auraient réussi à faire ami-ami avec celui qui est devenu en 10 000 ans l’un de nos plus fidèles compagnons. Source : Proceedings of the National Academy of Sciences

Nouvelle-Aquitaine

VOIR SUR LA CARTE