Le mystère se lève sur les rayures du zèbre

Brigitte Marcon / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Pourquoi l’évolution a-t-elle doté les zèbres de rayures ? Protection contre la mouche tsé-tsé, rôle dans la cohésion du groupe, brouillage des silhouettes pour tromper le prédateur ? Aujourd’hui 31 janvier, de nouvelles recherches pointent du doigt leur rôle dans la thermorégulation: En Afrique de l’est, les rayures couvrent tout le corps tandis qu’en Afrique australe, où les hivers peuvent être froids, elles sont absentes des pattes et d’autres parties du corps. Et au thermomètre, les zèbres affichent 5° Fahrenheit de moins que des antilopes - non rayées - de même taille ! Les rayures sont un atout dans ces régions au soleil cuisant qui se transforme aussi en  protection contre les maladies véhiculées par les mouches. Désormais, l’équipe est en quête du gène responsable de ce costume multi-fonctions. Source : Royal Society Open Science