le réchauffement impacte nos saisons et la vie des animaux sauvages

©NPL / Edwin Giesberg

+ A A -

Disneynature

En ce 1er septembre à Bonn, les négociations sur le climat avant la Conférence de Paris, ont repris. L’occasion de s’intéresser à l’impact du réchauffement climatique sur nos saisons et le comportement des animaux. Partons au cœur de l’Arctique. Là, depuis quelques années, le printemps y arrive de façon anticipée et dans son sillage, impacte la migration des oies sauvages qui se fait plus précoce. Effet en cascade, car le renard polaire- principal prédateur des bernaches nonnettes- peine à retrouver ses proies cachées avant l’hiver. Son terrain de jeu se transformant en patinoire à cause des pluies verglaçantes. Et les majestueux rennes du Svalbard ont de plus en plus de mal pour se nourrir car leurs sabots adaptés pour gratter la neige et dégager les lichens dont ils se nourrissent, ne sont en revanche pas adaptées à la glace. Source AFP