Le retour du papillon le plus menacé d’Angleterre

Andy Sands / naturepl.com

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Le déclin du moyen nacré fut spectaculaire avec une chute de plus de 90% des populations dans les années 1970. En cause, l’arrêt du traitement en taillis des forêts de Grande-Bretagne, une pratique qui ouvrait des clairières que les papillons venaient coloniser, mais aussi la disparition des violettes sauvages dont se nourrissent les chenilles et qui prospéraient grâce au pâturage jugulant la colonisation arborée. Le bouleversement climatique n’est pas en reste, et les hivers trop chauds et humides ont été fatals aux chenilles hibernant. Des mesures de conservation de grande ampleur ont permis au moyen nacré de refaire surface avec une augmentation des effectifs de 180% en 2014 comme vient de le montrer le UK Butterfly Monitoring Scheme. S’il n’est plus condamné, les spécialistes restent néanmoins prudents. Source :  The Guardian