Le temps du sarrasin

Graines de sarrasin - Visuals Unlimited / naturepl.com

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Parce qu'il ne supporte pas la moindre gelée, le sarrasin est le dernier à être semé. Cette céréale est peu représentée dans le paysage agricole icaunais où le trio gagnant s’appelle colza/blé/orge semés en hiver. Pourtant, même en agriculture conventionnelle, le sarrasin, que Mélanie et son mari vont semer cette semaine, ne nécessite aucun traitement. Originaire d’Asie, cette cousine de la rhubarbe est si concurrentielle qu’aucune mauvaise herbe n'ose s’installer dans son voisinage. De plus, le sarrasin attire un cortège d’auxiliaires dont des abeilles. Si le stress liés aux aléas climatiques est plus important que pour les cultures d’hiver, la marge de ce produit qui se transformera en farine alimentaire est aussi beaucoup plus importante. Un risque qui en vaut la chandelle, non seulement pour les hommes mais pour la biodiversité également.

Bourgogne Franche-Comté

VOIR SUR LA CARTE

Notre partenaire

Mélanie Petit